Le SI métier des aires marines protégées évolue

Publié le 29 septembre 2020 — Modifié le 1 octobre 2020

Les quatre portails des aires marines protégées (MAIAPANACHEOSPAR et France) constituent les banques de données du Système d’Information métier des aires marines protégées (AMP) du SIMM. Les portails contribuent à collecter et diffuser les données nécessaires à la conception, la mise en œuvre et l'évaluation de la politique publique française volontariste de création et de gestion d’aires marines protégées dans toutes ses eaux, métropolitaines et ultra-marines. 

En 2020, de nouvelles fonctionnalités sont proposées !

  • Pour l’ensemble des quatre portails :

Dans la partie rechercher une AMP, il est désormais possible d’exporter le résultat de sa recherche dans un format tabulaire (.xls ou .csv).

Vous visualiserez, pour chaque fiche d’aire marine protégée, la date de dernière mise à jour.

  • Sur le portail France seulement :

Depuis l'onglet Rechercher, vous pourrez affiner votre recherche des AMP par façade métropolitaine.

Dans l’onglet Diffuser, vous pourrez exporter les périmètres de l’ensemble des aires marines protégées françaises.

Vous aviez accès à des chiffres clés prédéfinis, désormais, vous pouvez calculer vos propres chiffres depuis l'onglet Chiffres clés / chiffres clé rapide.

En 2020, des nouvelles informations dans les AMP sont disponibles !

Pour les portails MAIA, PANACHE et France, vous découvrirez pour chaque AMP deux nouvelles rubriques. La première, réglementation, permet de découvrir la réglementation existante dans le périmètre de l’aire marine protégée. Cette donnée ne sera pas complète en 2020 et n’a pas pour objectif d’être exhaustive. La deuxième rubrique est nommée sensibilisation et contient tous les points d’intérêt saisis par les gestionnaires et visibles automatiquement dans l’application mobile Nav&Co, développée dans le cadre du projet LIFE Marha. Au premier semestre 2020, seules les AMP de Bretagne ont participé à la phase d’initialisation de l’application.

En 2020, le visualiseur cartographique fait peau neuve et devient plus ergonomique et moderne.

Et pour finir, la liste des espèces présente dans la rubrique espèces/habitats s’appuie désormais automatiquement sur le référentiel taxonomique du SANDRE, référentiel validé par le SAR, le service d’administration des référentiels marins du SIMM.