Typologie des ouvrages littoraux

Publié le 14 octobre 2020 — Modifié le 30 juin 2021
Historique

Le SAR a été mandaté en janvier 2020 pour travailler sur un référentiel des types d'ouvrages littoraux. Courant 2020, l'équipe du SAR a donc effectué un état des lieux des typologies existantes aux échelles internationales, nationales et locales. Les conclusions de ce travail ont été présentées lors du GP Langage Commun d'octobre 2020. La conclusion de ce document était qu'il n'existe pas de typologie suffisamment complète et adaptable pour répondre aux besoins du SIMM. Avec la contribution d'un groupe d'experts de la thématique, le SAR a donc créé une nouvelle typologie qui a été validée lors du GP Langage Commun de juin 2021.  

  

Téléchargement de la typologie complète (avec identifiants) : 

     

Définition : On entend par ouvrages littoraux, les aménagements et infrastructures permanents entrainant l’artificialisation du littoral de manière pérenne. 

  

  Référentiel des types d'ouvrages littoraux

Catégorie

Définition

Classe

Définition

Type

Définition

Ouvrages de protection du trait de côte

Ouvrages construits dans l'objectif de protéger le trait de côte de la submersion et/ou de l'érosion marine.

Ouvrages se substituant au trait de côte

Ouvrages et aménagements longitudinaux se substituant au trait de côte « naturel ».

Digue

Ouvrage longitudinal rattaché au rivage et ayant comme fonction principale la protection contre la submersion. Elle forme un point haut entre le rivage et les zones basses qu’elle protège.

Mur et mur de soutènement

Ouvrage qui comprend les murs (murs poids ou en béton armé) et soutènements plans (rideaux de palplanches...), et sert au maintien direct du trait de côte en s'opposant à la poussée des terres ; il permet ainsi de lutter contre l'érosion des terres.

Perré

Ouvrage longitudinal incliné, constitué d'un revêtement recouvrant un talus autostable. Il assure un maintien du trait de côte immédiat dès sa construction et, dans certains cas, la protection des terres adjacentes contre la submersion marine. 

Ouvrages de lutte contre l'érosion

Ouvrages de protection contre l’action de la mer et l’érosion côtière.

Brise-lames

Ouvrage orienté parallèlement au rivage, mais non rattaché à celui-ci. Il peut être émergent (le plus souvent) ou semi-immergé. Il est conçu pour diminuer l'énergie de la houle incidente en créant un déferlement en amont du trait de côte, et ainsi diminuer l’agitation du plan d’eau à la côte. En bloquant les transits de sable vers le large, le brise-lames favorise l'engraissement de la plage.

Epi

Ouvrage placé sur le rivage, de manière transversale par rapport au trait de côte. Il joue le rôle de barrière plus ou moins perméable, capable de piéger une partie des sédiments en transit.

Ouvrages sans objectif de protection du trait de côte

Ouvrages construits dans d'autres objectif que celui de la protection du trait de côte.

Accès

Ouvrages d’accès au littoral ou à la mer.

Chemin et voie submersible

Passage aménagé, recouvert régulièrement par la marée (quotidiennement ou lors des grandes marées).

Cale

Ouvrage sous forme d'une pente plus ou moins accentuée pour la mise à l’eau ou la sortie des embarcations et pour l’accès au rivage.

Escalier

Ouvrage sous forme d'une descente aménagée en marches permettant l'accès pédestre au rivage.

Infrastructures portuaires et de navigation

Ouvrages à vocation portuaire ou de protection de site ou d’ouvrage portuaire; et ouvrages dédiés à l'aide à la navigation 

Jetée

Ouvrage rattaché au trait de côte, et servant à protéger les ports et chenaux portuaires de l’agitation et à canaliser les eaux en sortie des estuaires (jetées de part et d'autre de l'embouchure d'un cours d'eau).

Môle

Jetée le long de laquelle les navires peuvent accoster du côté abrité, ou ouvrage intégralement situé dans un port artificiel, qui permet aux navires d'accoster des deux côtés. 

Quai

Ouvrage définissant un quais de chargement/déchargement des marchandises, passagers (embarcadères) et pêche. 

Ponton

Ouvrage construit sur pilotis ou flottants. Il peut être utilisé pour accéder à des quais situés en mer dans les ports, ou à des fins récréatives dans le cas de ponton de promenade. 

Brise-lame portuaire

Ouvrage construit à l’entrée de zones portuaires et dont le rôle principal est de diminuer l’agitation du plan d’eau.

Ouvrage de signalisation maritime

Installation fixe nécessaire à la sécurité de la navigation, qu'elle soit maritime ou terrestre : phares, feux, balises de signalisation fixes, espars, etc.

Bâtis

Ouvrages émergés sans rôle portuaire, d'accès ou de protection du littoral. Constructions à vocation individuelle (habitations), militaire, récréative ou économique.

Bâtiment

Construction immobilière : habitation, restaurant, hôtel, etc. 

Structure d'élevage marin

Installation permanente et maçonnée utilisée pour l'aquaculture : parc d'élevage maçonné, mur submersible (vivier, bassin à flots).

Carrelet

Cabane sur pilotis utilisée pour la pêche.

Fortification

Bâtiment ayant eu un rôle de défense militaire

Blockhaus

Fortification moderne (20ème siècle), le plus souvent en béton.

Autre bâti

Construction permanente non inclue dans les catégories du bâti: usage récréatif, surveillance de la baignade, etc.

Ouvrages immergés

Ouvrages toujours immergés.

Butée de pied

Ouvrage parallèle au rivage, immergé (totalement sous l’eau), dont l'objectif est de réduire la pente de la plage, d'éviter ainsi le départ de sable au large. Il participe aussi à réduire l’énergie des vagues de tempêtes.

Dispositif atténuateur de houle

Tube en géotextile remplis de sable, parallèle au rivage. Sa fonction est de réduire l'intensité des plus fortes houles responsables de la déstabilisation des barres d'avant côte.

Récif artificiel

Structure immergée volontairement dans le but de créer, protéger ou restaurer un écosystème (repeuplement benthique ou halieutique) et/ou de protection par rapport à l'énergie marine (réduction des houles, des courants, etc).

Ancrage et fondation des systèmes d'énergie marine renouvelable

Fondation et dispositifs d'ancrage assurant la fixation des systèmes d'énergie marine renouvelable (éoliennes flottantes ou fixées, hydroliennes, etc) directement sur le plateau continental.

Protection des fondations des systèmes d'énergie marine renouvelable

Ouvrage assurant la protection des fondations des éoliennes ou hydroliennes, le plus souvent constitué d'enrochements.

Câble et conduite sous-marine

Câble posé sur le fond marin (non enfoui) dans lequel circule soit de l’électricité ou de l’information (télécommunication), ou conduite sous-marine permettant la circulation des fluides, protégée par un dispositif de protection (enrochements par exemple).

Coffre de navire

Ouvrage construit et installé sur les fonds, de grande dimension, permettant d'amarrer des navires. 

Divers

Ouvrages aux rôles hétérogènes ne permettant pas leur regroupement dans une classe homogène.

Pile et culée de pont ou passerelle

Ouvrage d’art destiné au franchissement d’un cours ou d’un plan d’eau. 

Ecluse et porte à flots

Ouvrage hydraulique destiné à la navigation fluviale ou au contrôle des eaux marines ou continentales (il constitue généralement la limite amont de l’inventaire). 

Emissaire, exutoire et prise d'eau

Vanne, clapet ou buse destiné à l’évacuation des eaux continentales vers la mer, ou conduite de prise d'eau de mer pour les structures utilisant de l'eau de mer (thalassothérapie, aquariums, aquaculture, etc). 

Mur de délimitation

Ouvrage qui ne fixe pas le trait de côte, mais qui est situé au droit de celui-ci : muret sur un sommet de falaise ou au sommet d'un cordon, mur de délimitation de propriétés à proximité du trait de côte.

Remblai

Matériaux de remblai apporté sur le trait de côte afin de modifier durablement sa topographie et ne pouvant être identifié par un des types présents dans cette typologie. Le remblai peut constituer en arrière littoral une zone poldérisée récemment (après les années 1960). 

Vestige d'ouvrage

Ouvrage n’ayant aujourd’hui plus aucune fonction et/ou étant très dégradé (ouvrage en ruine ou partiellement détruit). 

Les outils de stockage et de diffusion des données de référence sont en cours de création. Une fois la base de données et le SPARQL End Point opérationnels, la typologie des ouvrages sera diffusée directement via ces outils et non plus via cette page.